Ayant prévu des vacances en Écosse cet été, j’avais demandé à Nico que l’on s’offre en retour quelques jours au soleil. L’idée de les passer sur le Mayero est ainsi venue tout naturellement.

Les récits de nos navigateurs nous ont fait un peu peur jusqu’au dernier moment car le beau temps n’a pas vraiment été avec eux jusqu’à notre arrivée. Pourtant, c’est sur un quai baigné de soleil que nous avons finalement été accueillis à Eretria.

No comment…Moi qui oublie toujours tout très vite, j’ai été très étonnée de voir à quel point mes souvenirs du Mayero étaient vivaces. J’ai très vite retrouvé mes repères : j’ai coincé mes doigts de pieds aux mêmes endroits que la dernière fois, je me suis éraflée les jambes sur les mêmes coins, cognée la tête aux mêmes meubles… Bref, le Mayero et moi avons très vite renoué des liens solides ! Même les toilettes m’ont jouée des tours dès mon arrivée pour me souhaiter bon voyage ! Nous pouvions donc partir tranquilles.

De la baie d’Eretria à la baie de Buffalo, de buffalo à la baie de Petali (où nous avons débarqué sur une île privée en toute illégalité - mais quel bonheur de marcher au milieu de l’odeur des pins !). De la baie de Petali à… Attendez attendez…

Le Mayero a dû estimer, comme nous, que Petali était un mouillage trop beau pour en repartir et a donc décidé de nous jouer un tour à sa façon. Rideau sur le guindeau (ou Windlass en anglais, d’où le titre, vous l’avez ?), ce moteur qui permet de relever l’ancre. Adieu Kea et Kithnos et retour à Poros pour une escale technique. Qu’à cela ne tienne, nous avons transformé cette escale technique en déambulations dans les rues escarpées, sur le port, glaces à la main, en repas gargantuesques à la taverne du White Cat (à ce propos si on vous propose une assiette de pasticcio - une sorte de hachis parmentier aux pâtes - fuyez !! Votre estomac ne s’en remettra pas !). Ah ça, on ne s’est pas laissé abattre par ce petit contretemps, vous pouvez nous croire !

Quelques jours après, guindeau réparé, ravitaillement fait, nous sommes repartis pour quelques navigations et plongées magnifiques supplémentaires. Au programme : petit déjeuner, lecture, plongée, repas de chef préparé par un cook hors pair, sieste, plongée, lecture. Eh oui, le programme était chargé, mais nous avons relevé le défi haut la main !

A quand la prochaine fois ??