Le mouillage du nord à Emporio est grandiose. Il faut s’habituer aux bouées offertes par les tavernas : difficile d’y échapper , les fonds sont accores et elles ont pris les meilleures places… Nous ne tiendrons pas forcément compte des propriétaires des bouées pour choisir notre restaurant et nous ferons bien . L’accueil chez Harry’s est royal dans un joli jardin à l’anglaise.
Emporio-mouillage.jpg Emporio.jpg Empoio-vue-du-quai.jpg Emporio-le-systemedes-bouees-des-restos.jpg rentree-de-peche.jpg
Kalymnos est l’île des plongeurs d’éponges mais les éponges en Méditerranée ont quasiment disparu il y a quelques dizaines d’années… Nous découvrons que la tradition est restée forte dans ce domaine. Mais les nouveaux visiteurs sont plus friands de varappe (un des trois principaux sites au monde), de trekking, de plongée ou de VTT. Ce tourisme actif n’est pas tellement désagréable mais les liens entre chaque discipline ne sont pas probants . Nos balades nous permettent de découvrir de nombreuses grottes et nous pensons avoir repéré celle du cyclope Polyphène qui emprisonna Ulysse et ses compagnons…
la-baie-du-Cyclope.jpg la-grotte-du-cyclope.jpg

Vathy dispose d’ un port formidable au fond d’un fjord. Longtemps uniquement accessible par la mer, elle est maintenant reliée par la route. Sa vallée abrite des propriétés totalement closes de hauts murs où poussent des mandariniers… les belles ruines attestent que la vallée a été occupée depuis les temps anciens
. le-fjord-de-Vathy.jpg Vathy-l__entree-du-fjord.jpg vathy-port.jpg port-de-vathy-2.jpg vathy-vallee-des-mandariniers.jpg eglise-des-premiers-temps-chretiens.jpg vathy-paleopanagia.jpg vathy-paleopanagia-2.jpg vathy-paleopanagia-mosaique.jpg vathy-clocher.jpg

Et puis il y a Telendos, devenue île au VI ème siècle après JC, à la suite d’un tremblement de terre .
navette-pour-Tlendos.jpg

Les jolies baies tranquilles à cette saison , sont nombreuses à l’instar de Paleonisou.
pallonisos-bateau-echoue.jpg

Mais notre coup de cœur va à Pothia, la capitale : 10000 habitants, beaucoup de bruit, des mobylettes en pagaille ; les habitants sont accueillants et vraiment sympas. Bien sûr la religion est présente partout mais la politique aussi en cette période d’élections. Depuis le café municipal , nous assistons aux meetings du KKE et de la gauche radicale mais la nouvelle démocratie n’est pas loin (conservateurs) . Les taxis triporteurs, qui ne payent pas de taxe font rude concurrence aux taxis traditionnels. Les équipages des goulettes destinées à l’accueil des touristes l’été, travaillent ferme pour être prêts à temps. De tous temps cette partie de l’île a été protégée grâce à deux châteaux qui dominent la vallée et les ruines sont impressionnantes… Les chantiers navals qui construisaient et entretenaient il y a encore quelques années, des centaines de bateaux pour la pêche aux éponges, n’ont pas disparu. Pas loin, le petit terminal pétrolier rappelle que l’île est loin de l’autonomie énergétique, malgré quelques champs de panneaux solaires à Vathy .
Pothia-vue-generale.jpg l-eglise-est-bien-presente.jpg Taxi-triporteur.jpg taxis-triporteur-a-l-attente.jpg panier-de-vendeur-de-poisson.jpg goulettes-peintre-voltigeur.jpg goulettes-cela-bosse-fort.jpg pothiachantier-naval.jpg pothia-chantier-naval-3.jpg pothia-chantier-naval-2.jpg Pothia-chantier-naval-4.jpg pothia-port-petrolier.jpg Chateau-Chrysoheria.jpg 360-marches-pour-atteindre-le-chteau.jpg Pothya-et-murs-d-enceinte.jpg dans-les-ruines-du-chateau-de-la-Chora.jpg chateau-fenetre-chapelle.jpg Pothia-vue-du-chateau.jpg peinture-du-XVeme-chaulee.jpg Chora-vue-du-chateau.jpg