Nous arrivons en Normandie en pleine canicule…Philippe avait même fini les foins à notre arrivée pour éviter que l’herbe sèche sur pied: merci Philippe! Et Catherine avait même conduit le Renault à cette occasion: merci Catherine…

Le papillon de Céline

  • Sitôt arrivés, sitôt nous sortons les meubles d’extérieur pour profiter un maximum de ce temps divin. Il arrive parfois que la température soit trop élevée à mi journée pour profiter au mieux de ce temps béni…

Cet été , la plupart des repas se sont passés à l'extérieur, ce qui ne semble pas déplaire à Catherine

  • Le jardin, malgré un printemps frais commence à donner et il est plein de promesses.

Retour de jardin de Philippe: belle récolte

  • Avec Alban nous passons le broyeur dans les champs et nous nous attaquons ensuite au curage des abris des animaux. Nous épandons 20 bennes de fumier dans les champs du haut. Alban adopte définitivement le Renault . Philippe me donne la main pour finir mais son dos lui rappelle vite qu’il doit se ménager!

Alban aux champs: le roi du tracteur Renault Alban à l'épandage : un engraissement naturel des prairies

  • C’est l’anniversaire de Nico et toute la famille est présente pour le fêter (sauf les canadiens bien sûr…). Camille était bien présente mais elle a su échapper à l’objectif. Il faut dire que maintenant qu’elle est devenue

un personnage public avec son engagement Zero Déchet , son blog et son bouquin, nous sommes impressionnés dès qu’elle parait…
Anniversaire de Nic: visiblement notre champion de plongée en apnée a besoin d'aide pour souffler ses 4 bougies Anniversaire de Nico en famille Anniversaire de Nico: concours de lunettes A l'anniversaire de Nico: Cyrille et Gérald en grande forme

  • Nous sommes bien heureux de la présence de Marion ce jour là. Elle accepte, quelques années après sa grossesse de l’ainé , de poser avec sa mère ravie de voir la famille s’agrandir… Ouah un nouveau garçon est prévu pour Octobre: quel pied!

Bientôt un nouveau venu dans la famille...

Autre nouvelle de plus petite taille celle là, je suis enfin revenu sur ma promesse de ne plus avoir de chat à la maison suite à l’accident de mon précédent la veille de notre retour. J’ai craqué et j’ai bien fait: une minuscule chatte très espiègle, très maline et très câline est arrivée à Ravent. Tous et toutes l’ont adoptée et c’est Chantal qui lui a trouvé un nom qui lui va très bien : “Ficelle”
Une grande décision: j'avais pourtant dit que je ne voulais plus de chats , des bêtes à chagrin... Une nouvelle habitante à Ravent Ficelle est vite adoptée!

  • Avec ces conditions climatiques idylliques nous n’avons pas eu de difficulté à recevoir nos amis ou à répondre à leurs invitations . Impossible pour nous de faire état de tous ces moments estivaux mais c’était vraiment bien: il y a ceusses qui quittent la région, ceux qui partent encore en voyage, ceux qui profitent de leur congé pour passer du bon temps avec nous… Quelques exemples Jacques et Henriette nous ont fait le grand honneur de passer une semaine avec nous avec leur camper et nous avons pris le temps de nous balader de conserve dans le Nord Cotentin. Seul bémol: beaucoup trop de camping cars et de touristes avaient choisi la Normandie pour fuir les fortes chaleurs du sud du pays. Ce qui a été une aubaine pour les professionnels de cette activité ne l’a pas été pour moi qui aime la tranquillité et qui ai horreur de la foule. Bref nous avons pu trouver quand même quelques coins tranquilles dans le Val de Saire en nous éloignant de la côte. Nous avons également “sacrifié au rituel “imposé par Arnaud pour (re)découvrir son jardin extraordinaire. Il attend pour se faire de l’avoir complètement remis à son goût après les inondations hivernales: son terrain en effet se situant en bord d’une rivière qui prend un malin plaisir à déborder par les temps humides et frais… Un tour du propriétaire est l’occasion, chaque année de belles découvertes car il en améliore à chaque fois la réalisation. Bon il était plutôt très fatigué, car il en fait un peu de trop, mais sa dulcinée a assuré comme toujours…

escapade avec les campers dans le Nord Cotentin :  Henriette  nous invite à la balade Escapade en nord Cotentin ; Gatteville Escapade en Nord Cotentin: passage à Barfleur. C'est trompeur il y avait beaucoup trop de monde escapade avec les campers dans le Nord Cotentin : Le Vast c'est plus calme escapade avec les campers dans le Nord Cotentin : rando autour du Vast
Visite aux amis : dans le jardin extraordinaire  d'Arnaud, est pris qui croyait prendre Visites aux amis :dans le jardin extraordinaire d'Arnaud.

  • Tout cela est bien joli mais il ne faut pas oublier les vaches qui pour la première fois depuis que nous en élevons ont eu besoin de foin car l’herbe était rare. Ne pas se plaindre car nous en avons retrouvé de quoi rétablir nos stocks d’hiver mais il ne faudrait pas que l’été dure éternellement. Quand je vois certains champs de maïs dont les plants ne dépassent pas un mètre malgré tous leurs traitements… A ce propos nous avons perdu toutes nos ruches malgré un soin très attentif cet hiver : les néonicotinoïdes et autres glyphosates déversés sur les champs de colza et de maïs alentours ont eu raison de nos petites bêtes. C’est rageant et ce ne sont pas les interdits récents qui vont changer les choses: les terres sont porteuses du poison pendant encore de longues années!
  • Soyons positifs et décrivons plutôt les beaux projets que ce beau temps nous a permis de réaliser. La présence de Céline me permet presque chaque année de m’engager dans un beau chantier qui permet au père et à sa fille de passer de beaux moments en partageant une belle aventure commune. Cette fois nous nous sommes attaqués à la laverie dont nous avions décidé la rénovation lors de nos réunions de communauté. Beaucoup de travail mais nous y sommes arrivés, à peu de chose près, avant le départ de Céline et sa collaboration a été indispensable. Je viens de clore le chantier aujourd’hui et je crois avoir récupéré les 7 mètres dont j’ai besoin à chaque entreprise car ils prennent la liberté de se planquer à chaque fois que j’en ai besoin (je ne mentionne pas les crayons, les scies, les équerres et tutti quanti…) Une fois seul, je me suis lancé dans un boulot d’enfer pour les épaules: la reprise de l’étanchéité de la véranda dont le joint s’était décollé des vitres et qui fuyait à chaque pluie. Ouf c’est fait et j’espère bien fait. Ce fut vraiment un été bien rempli!!!

Le chantier de cet été avec Céline: rénover la laverie... Grand déménagement) La laverie: le grand ménage s'imposait La laverie: grand nettoyage d'été avant travaux La laverie : avant que ne disparaisse nos premiers graffitis la laverie : pose des premières plaques La rénovation de la laverie : le contraste est déjà saisissant après la pose des premières plaques de placo La laverie: ponçage des joints. La laverie Ponçage sans poussière La laverie: trois couches de peinture La laverie Pose du nouvel évier La laverie: chantier terminé et aménagé du côté de Chantal La laverie  fin des travaux : le coin de Catherine
le chantier laverie a été couvert par notre photographe Chantal laverie-apres-l_effort.jpg

Le chantier Véranda: un travail d'enfer Le chantier véranda: un long travail pour soulever les vires et enlever l'ancien joint avant  de remettre le nouveau La véranda: quelques outils pour refaire l'étanchéité