Les canadiens étaient présents par la pensée. Tous les invités ont attendu avec impatience la naissance des poussins et patatras un gros orage suivi d’un énorme coup de vent nous a privés d’électricité de très longues heures. Malgré nos efforts, nous n’avons pu en sauver que la moitié (oeufs couvés par Camille, poussin dans ma poche plusieurs heures, feu dans les poêles dès 2 heures du matin…). Antoine et Nico se sont occupés de la ferme pendant que nous leur préparions de succulents repas ! Malgré un temps de giboulées continues, l’ambiance a été superbe.
Tout se prépare tranquillement pour le départ sur le Mayero. Pour une fois pas trop de stress même si tous les amis se sont un peu bousculés au dernier moment pour nous rencontrer avant de partir… Pour la ferme tout semble réglé: les veaux mâles sont coupés, la prophylaxie est faite , les agneaux sont vaccinés, les poulets sont bientôt prêts pour rejoindre le poulailler, les champs sont hersés, les clôtures ont été réparées, le cidre est en bouteille ainsi qu’ une grande partie du pommeau, le bois est coupé , fendu et rangé (15 stères environ), le matériel pour les ruches est opérationnel. La présence de Céline a été efficace pour tout mener à terme. Ce fut vraiment un plaisir de partager ces tâches de la ferme en sa compagnie. Les consignes à Philippe et Catherine sont transmises.
Comme chaque année nous ne vivons pas pleinement la mutation magique du printemps, surtout quand le froid est encore là! Mais le potager est retourné , Philippe, malgré ses bobos, a planté des poireaux, des salades et les premières tontes sont effectuées. De plus nous goûtons pleinement le chant des oiseaux qui sont pléthores car les haies disparaissent de plus en plus autour de Ravent : nombreux sont ceux qui viennent visiter la maison et qui ne savent plus comment ressortir. Petit rouge gorge, hirondelle et d’autres se sont ainsi rendus prisonniers, qui dans la chambre, qui dans la cuisine… J’ai pu « immortalisé » quelques uns de ces moments sur image, alors profitez-en . Nous sommes ravis par toutes ces fleurs de ce début de printemps mais les gelées matinales nous font craindre pour la prochaine fructification des poiriers, des cerisiers et des mirabelliers. 
Nous partons donc sur notre fier voilier qui commence sans doute à trouver le temps long sur son mouillage. Alors rendez vous sur le site du Mayéro à partir de fin avril. Photos Marion , Nico et Camille, Céline, Margot et Jean Marie