1. C’est fait: non seulement mamie est dans son bel appart mais la maison est prête pour être vendue. Nous arrivons au terme des problèmes administratifs et nous voyons plus clair dans les finances. Le principal c’est qu’elle apprécie son cadre (elle me l’a confirmé au téléphone hier). En tous cas tout a été plus facile avec nos déménageurs hors pair: la présence toujours efficace de Chantal a été renforcée par celle de Céline et surtout celle de Cyrille. Marie Noêl sur place n’a eu qu’à se féliciter de notre dynamisme… Mamie profite au mieux de sa nouvelle chaine que nous lui avons offert à Noël: tout ses CD de Karajan dans un iPod, c’est quand même Byzance!
  1. C’est fait : les bureaux dans l’ancien appart de Marion sont terminés (reste la déco). Philippe et Catherine ont récupéré l’ancienne pièce communauté. Désormais, Chantal dispose de la petite pièce pour gérer la ferme et la communauté et moi, de la plus grande pour mes petites affaires. C’est génial d’avoir son lieu: musique, lecture allongé sur le lit et même films sur l’ordi. Je biche… Philippe a commencé à aménager leur nouvelle pièce.
  1. Dommage collatéral: pendant notre absence à Cherbourg durant la tempête, une brebis a agnelé à l’extérieur sous une pluie glaciale et battante. Philippe s’en est aperçu trop tard et avec Catherine il n’a pu sauver qu’un des deux agneaux. C’est rageant quand je pense que les jours précédents je les surveillais sans arrêt. Par contre la vache qui a failli perdre son pied suite à des dégâts produits par un fil de fer qui s’était enroulé au dessus de son sabot, est sauvée et nous allons pouvoir la relâcher bientôt après des soins intensifs. Philippe nous a soudé comme un pro des pièces sur le godet qui montraient de larges signes de fatigue. Nous avons acquis une couveuse pour 12 oeufs: je l’entends tourner tout prêt dans la salle de bain attenante au bureau. C’est une première expérience et j’ai du faire quelques erreurs mais dès que nous aurons des poussins, je ne manquerais pas de vous informer.