Corvée de bois avec Alban: enfin corvée, n’exagérons rien, ce n’est pas trop difficile . Alban au tracteur dans les champs pour couper les 5 pommiers tombés lors de la tempête. Et pendant ce temps là la vie continue: Philippe vient chercher Alban pour assister à la naissance de deux agneaux. Tous les deux aident la brebis pour faire son deuxième et les mettre à l’abri quelques jours dans la bergerie. Après ce laps de temps nous profiterons du beau temps pour remettre tout ce beau monde dans le petit champ derrière. Une sacrée expérience! Alban muni de mon appareil photo n’oublie pas d’immortaliser ce moment. Puis nous réparons le Renault avant de nous lancer dans le béton pour élargir les trottoirs de la petite cour et en profiter pour élaborer un espace pour nettoyer les tonneaux. Ceci suppose une bonne préparation du support (Nous avons retiré plus de 20 brouettes de terre et revu tout l’écoulement de l’eau. Pendant ce temps une des poules babet a cinq poussins et après le départ d’Alban les premiers poussins en couveuse cassent leur coquille. Tous les jours, il a fallu mettre de l’eau dans la réserve mais le résultat est là et ça pépie dans mon bureau depuis ce matin. Demain nous mettrons les poussins sous une poule qui couve