Mais ici, à Ravent, c’est peu envisageable. Le chantier rénovation et peinture des barrières et grilles et clotures ne peut s’effectuer que l’été. Le jardin donne, donne… Les ruches doivent être récoltées, la volaille plumée et cuisinée, les bêtes surveillées. Qui plus est, ces derniers temps , le temps est devenu pluvieux et relativement frais ce qui est propice à la croissance des végétaux et l’herbe a envahi partout. Chantal assure pour le jardin et le verger et fait des conserves et des confitures à tire-larigot. De mon côté, j’essaie de maîtriser au mieux pour faire face. Pas facile surtout quand je mets le tracteur dans le profond fossé qui borde le chemin. D’un autre côté la résolution du problème avait vraiment quelque chose d’excitant, d’autant que la manœuvre a réussie. Quand on fait une belle connerie, l’important c’est de la réparer avec panache. En attendant je suis passé à un rien de la catastrophe car j’ai vraiment failli verser et là… je n’ose y penser. En tous cas merci à Stéphane pour son aide et à Christian pour le prêt du tirefor. Reste le broyeur à réparer… Rageant quand on sait que nous l’avons remis en état cet hiver !