Le temps est bouché, quelques rayons de soleil tombent au loin sur le fjord, aucune protection pour protéger le site - une assiette rocheuse à 620m au-dessus des voies naviguables - le vertige - la pluie qui fouette - légère éclaircie - des images sensass, crapahutage encore pendant 2h30, le tranquille chemin de l’aller s’est transformé en boulevard à touristes - sous la pluie plus forte désormais - des tongues - des parapluies - des abandons - des appuis peu stables - des personnes détrempées - cette petite merveille ne se laisse pas approcher si facilement et nous sommes bien heureux d’en avoir profité seuls !, douches chaudes et thés nous attendent au retour, bouquins - wifi et jeux.

Le soleil transperce au loin la couche nuageuse Attention, vertige assuré ! Preikestolen, encore une occasion de faire les pitres sur 600m d'a-pic ! Preikestolen

Jour 8 - Toujours la pluie, la nuit fut bonne, l’épisode agité du camping sauvage nous a vraiment rendu confiant sur notre tente, petit déjeuner conséquent pour prendre la route vers les fjords, spectaculaires, arrêt à Sand pour voir les saumons qui remontent la rivière et sautent au niveau de la cascade de Sandfossen, camping à Sauda, ville assez morte mais le supermarché nous permet de préparer une bonne plâtrée de pâtes bolo avec bières norvégiennes en prime.

Observation des saumons en eaux vives Pêche dans le bouillon Premiers fjords

Jour 9 - Sauda n’avait pas été choisie au hasard car elle est le point de départ de plusieurs randos, on prend les sentiers le long des cascades vers les hauteurs alpines jusqu’à un cirque, 2h20 au pas de course, passage à Svandalfossen - grosse chute d’eau au bord de la route - fille du cours d’eau ténébreux qu’on a suivi en balade, douche au camping, le soleil apparait, retour sur la route de montagne qui serpente, parfois quelques maisons éparses, les brebis sont reines en ces lieux, on traverse des cirques, c’est magnifique, le soleil est persistant - on change de pays, les routes le long des fjords ensoleillés changent les perspectives, on traverse des vergers, plusieurs petites cabanes proposent quelques sachets de plommer à 30kr (pommes) et barquettes de moreller à 50kr (cerises) en libre service, on craque et dégustons les très bonnes cerises, sur le bord de la route - en contrebas - quelques huttes toutes mignonnes, on s’engage et trouvons les clés sur la porte, il suffira de payer dans un pot de confiture vide chez les propriétaires le lendemain, au pied du fjord, le soleil, le ponton chaud, magique…

Belle composition au milieu des bouleaux Petite pause pendant la randonnée Détail de cours d'eau Passage de guet… Détail de cabane Paysages des hauts-plateaux Belle nature Vue depuis notre hutte Quelques huttes au bord de l'eau On profite de chaque minute de soleil

Jour 10 - la lumière jaune nous entoure - 6 jours qu’on attend ça !, vue splendide sur le fjord pour le petit-déjeuner au chaud dans notre hutte rouge et blanche, comme chaque matin on remet chaque chose à sa place dans les caisses puis chaque caisse s’emboite pour faire le tout cohérent et qui ne bouge pas dans le coffre, simple et efficace, l’itinéraire du jour nous emmene à Bergen en longeant les fjords, fermes marines, villages accrochés au peu de roche pas trop abrités, partout des infrastructures pour que la route soit pratiquable : renforts sous la route et contre les parois - pont pour traverser les fjords - petits tunnels pour éviter les chutes de pierres - tunnels de plusieurs kilomètres pour traverser les montages avec ronds points ou entrées et sorties de galeries vers d’autres directions, ce matin nous avons eu un message de la grand-mère de Camille - son grand-père nous a quitté - leur belle et longue histoire est un bel exemple de ce que l’on aimerait vivre - pensées émues à toi Henri, sur la route la chute d’eau de Steindalfossen nous permet de nous dégourdir les jambes, les nuages gris nous rattrapent, Bergen s’étale sur les flans de toutes les collines avoisinantes, on rejoint le port et Camille trouve une place de parking privé parfaitement placée en face du marché aux poissons et du vieux quartier en bois Bryggen - vue imprenable pour notre sandwich au chaud en attendant que le froid et le vent recule, le temps n’est vraiment pas engageant, on part à la recherche d’un camping proche - après tergiversations on se décide pour une hutte à coté d’une route passante - c’est le moins pire de ce qu’on nous propose, retour à Bergen pour visiter un tout petit peu la ville, trop de touristes, trop de villes, trop froid, on se retrouve à bouquiner dans un Starbucks, puis à déguster une soupe de poisson et des sushis au sein même du marché aux poissons et finir avec une bière dans un pub irlandais fréquentés par les vieux briscards, la bière est vraiment trop chère ici - mais qu’importe le plaisir n’en est pas moindre !

Tunnel Des ronds-points au milieu des tunnels Infrastructures pour traverser les centaines de fjords Steindalfossen Lèche-vitrine… ou discussions secrètes avec un cerf ? Détail urbain Bryggen, le vieux quartier en bois de Bergen Détail de Bryggen Façades du vieux Bergen

Jour 11 - on flemmarde, motivés par les randos sur les hauteurs de Bergen on rejoint le centre-ville la file d’attente pour le funiculaire nous pousse à grimper à pieds les 300m de dénivelés, les rues pentues se faufilent entre des maisons à la vue dégagée sur le centre-ville, on rejoint ensuite un chemin emprunté par de nombreux sportifs de tous âges - motivés par le chemin abrut - ça court - ça pédale - ça marche - ça pousse des poussettes 4*4, Bergen nous apparait sous un jour bien plus sympathique - loin des hordes de touristes qui préfèrent le petit train pour venir découvrir la superbe vue sur les hauteurs, au retour on règle le GPS sur notre tablette pour le nord vers le Sognefjord - ce GPS sur tablette est formidable - sur un fond de carte gratuit et très bien renseigné (OpenStreetMap) - se télécharge gratuitement sur tablette - autant vous dire que c’est un excellent complément à la carte papier pour les centre-villes complexes par exemple ;-), le temps est toujours maussade, Camille parcourt le guide des campings et nous dégotte une petite merveille un peu excentrée - sur le bord du fjord - une hutte super mignonne avec kitchenette - une ambiance de vacanciers-pêcheurs à l’été, c’est parfait, nous décidons aussi de raccourcir l’itinéraire initial - nous resterons sur le Sognefjord plutôt que rejoindre au nord la route des Trolls - au-moins deux jours de gagnés à profiter de randos plutôt que de rouler !

Vue des hauteurs de Bergen Le funiculaire pour franchir les 300m de dénivelé du haut-plateau de Bergen Au chaud dans notre hutte de luxe