Inexorablement, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige, que les agneaux naissent, le grand jeu de construction prend forme. maintenant tout est cols et il fait bon de travailler (presque) au chaud. Les établis sont opérationnels, la servante sert déjà, les grandes étagères sont en place… Reste à installer quelque étagères encore, l’électricité, des caisses de rangement, et surtout l’étanchéité du toit et l’ouverture vers l’ancien atelier! mais je tiens le bon bout