Vite nous commandons la faucheuse de l’entreprise Bailleul: l’ouvrier est là quelques heures après. Nous faisons le pari que les orages prévus nous éviteront… En fait, nous n’avons pas vraiment le choix, la saison est bien avancée et la pluie est annoncée pour la semaine prochaine. Et dans un premier temps, il y a 4 hectares à faire!

La faucheuse très moderne est efficace

Ensuite nous remontons tout le matériel en état de marche et nous fanons trois jours de suite (près de 4 heures à chaque fois). Un peu de panique le deuxième jour quand l’orage éclate en soirée: près de 100 mm d’eau en quelques heures pour délaver notre belle herbe. Mais heureusement cela arrive en début de fenaison, le foin ne perdra pas toutes ses qualités. Renfort attendu le quatrième jour avec l’arrivée de Camille et Nicolas, qui vont s’épuiser à refaire à la fourche tous les andains situés sous les arbres le long des haies et dans les virages. Nicolas en profite pour prouver qu’en Normandie le soleil peut être méchant en attrapant de bons coups de soleil… A peine les andains terminés, les botteleuses arrivent et nous avons juste le temps de préparer les outils sur nos tracteurs pour rassembler les bottes. Résultat: 45 bottes de 250 à 300 kg… C’est une assez bonne année. Nous laissons la récolte dans les champs pour éviter les risques de surchauffe qui pourraient provoquer des incendies dans les granges. Bien nous en a pris de finir rapidement le travail , la pluie a fait son apparition moins d’une demi-heure après la fin du travail…

Fanage petit champ pause au moment de l'endainage, 7 heures de tracteur dans la journée Nos vaches sont curieuses et viennent voir ces hommes fous sur leur droles de machine Camille et Nicolas peaufinent les andains Les andains sont terminés bottelage par l'entreprise Bailleul Nicolas rassemble les bottes en bas du champ Le travail se termine avant la pluie

Heureusement il y a la cueillette des cerises et Nicolas n’est pas le dernier pour monter dans l’arbre et excellente surprise: ces petites baies sont une merveille pour le palais et les oiseaux nous en ont laissé beaucoup…

Ha les belles cerises!! Un cueilleur professionnel ... sous l'oeil intéressé de Camille que j'ai réussi à prendre en photo

Le lendemain tonte des moutons: une autre urgence car avec la chaleur, les bêtes ont vraiment trop chaud. Notre gaucho local prend un malin plaisir à immobiliser les adultes et à les maintenir pendant la tonte. Comment ferons-nous en son absence???

Un vrai plaisir pour nico notre gaucho local... Vive la tondeuse électrique... Les corvées terminées, vive la fête... Chantal organise les repas... Nous fêtons les 20 ans de Marion Nicolas et Alban sont heureux de se retrouver

photos de Camille, Nicolas, Philippe et Jean marie