L'objet vient de Seine Maritime où Philippe était intervenu dans une école de beaux arts. Laissée dehors depuis très longtemps, la carriole avait bien souffert mais les propriétaires s'en défaisaient gracieusement. Accueil sympa un lundi matin de frimas, après un voyage sans histoire . Ce n'est pas sans un pincement de coeur que la dame laisse partir l'attelage: visiblement toute la famille en a bien profité. Après une première inspection la tache s'avère conséquente et les problèmes à résoudre assez complexes: jantes de roues inutilisables et introuvables, axes tordus, la majeure partie des bois à refaire, reprise de soudures sur le bâti, fabrication de nouveaux garde-boues en bois... Mais la structure est bonne! Après premiers démontage et décapage, le diagnostic évolue peu. Après longues réflexions (surtout de nuit!) et puis des démarches pour trouver les roues, refaire les axes, acheter les outils adéquats et matériaux idoines, les travaux avancent à grands pas. Hormis une blessure à la main gauche assez sévère, tout se passe bien... Voici les premières photos de ma nouvelle acquisition

belle de loin mais beaucoup de travailprofil de la carriole avant interventionvue carriole desosseecarriole poncee prete a  peindrebois refaits et peints