Tout d’abord quelques points de vue sur notre mouillage afin que vous soyez bien certains que nous sommes pas mal du tout. En général nous sommes 3 voiliers dans cet endroit et si c’est assez loin du rivage nous sommes tranquilles

notre mouillage vu de la plage aux tamarisnous sommes loin des teintes matinales

Nous avons poursuivi la découverte de l’île : même si les sentiers sont plutôt rares, les cartes aléatoires, nous arrivons tout de même à trouver notre bonheur. Toujours des chapelles, non par ce que nous serions devenus fans des églises ou tombés sous le charme du discours des popes, mais parce qu’elles se trouvent très souvent dans les meilleurs sites et qu’elles sont autant de repères pour éviter de nous perdre. Nous avons tout de même visité le théâtre romain qui date de 2 siècles avant J.C. … Pollonia est une petite bourgade balnéaire plutôt fréquentée par des grecs et c’est surtout le port d’embarquement pour aller à Kimolos , une île voisine de Milos (nous en reparlerons plus tard…)

quelle erreur d'avoir oublié la canne chapelles repères des marcheursll est tentant de la faire tintervue rurale depuis une chapelleicône du début XVII ème  sièclel'entrée de Milosle cap à l'entrée de MilosPort de Klima vu du sentierPlaka vue du sentierthéâtre romain pour 700 spectateurs barque à Polloniavue générale Pollonia: JM aime s'y baigner, car il y a une douche pour se rincer!

Saint Nicolas (Agios Nicholaos) est un des saints les plus vénérés de Grèce . Il n’est pas une balade sans que nous soyons littéralement envahis par ce prénom : à tout hasard en voici deux preuves mais si cela ne suffisait pas nous sommes prêts à compléter notre propos par de nouvelles photos…

Agios Nicholaos sur une barque de pêche à Polloniaagios Nicholaos tel qu'en lui même ( icône)

Mais ce qui frappe surtout pendant nos balades, ce sont les couleurs extraordinaires des falaises, rochers, roches et murs de pierres sèches . Nous ne pouvons vous montrer que quelques teintes grâce à la magie des photos mais Chantal s’est prise d’une passion sans bornes pour ces minéraux : elle en ramasse tous les jours quelques échantillons et la ligne de flottaison du Mayero s’est bien enfoncée. En tous les cas à notre retour ceux qui le désirent auront le plaisir de découvrir la texture et les couleurs réelles de ces cailloux…

Milos est une étape importante pour des voiliers de voyage qui viennent de la Turquie après avoir passé le canal de Suez. Nous avons eu le plaisir de partager de bons moments avec l’équipage de Silmarillion, un voilier complètement remis en état par ses propriétaires en Thailande . Ils viennent en France après 36 ans de balade en Océanie et en Asie. Le fils Tom, âgé de 16 ans va poursuivre ses études effectuées jusqu’alors grâce au CNED, à la Rochelle.le père, néo calédonien, un peu dégoûté par l’ambiance sur son île , voudrait s’installer en métropole. Deuxième rencontre : Nathalie et Véronique après un tour du monde de 5 ans sur un voilier de 9 m 50 . L’une d’entre elles est originaire de Mortagne au Perche. Super sympas et pas bégueules. Nous espérons les revoir tous à Ravent..

Silmarillion a presque l'âge du MayeroDagobert, le Trismus des filles