Les travailleurs sont fourbus et aujourd'hui Céline a pansé ses bobos aux muscles. En effet nous avons ouvert le mur hier et tout est rangé(les pierres et les gravats) et tout est nettoyé (les poussières qui avaient recouvert tout jusque dans la cuisine). J'ai fait les courses aujourd'hui pour donner encore du grain à moudre aux ouvriers: il ne faut pas qu'ils se laissent aller! Vous remarquerez pourtant les protections en plastique délimitant le chantier et le carton recouvrant le sol. Voici notre diva so british vous présentant le résultat de notre dure journée...