Je dois bien l'avouer: Philippe avait raison. Il s'agissait bien d'une génisse lors du premier vélage. Lundi une autre vache a décidé de faire son veau mais comme il était gros et que c'est une primipare il a fallu l'aider... Avec les conseils de Catherine, Philippe et moi avons réussi à sortir le veau sans dommage. Un peu groggi le jeunot, mais en bonne santé. Pris dans l'action, votre serviteur n'a pu prendre les photos de la naissance; mais vous avez droit à une prise de vue quelques secondes après le vélage, alors que la mère commence à lécher son petit. Jusque là très amène, elle nous charge maintenant pour défendre son petit. premières léchouilles sous le regard attentif de Catherine

Autre surprise (et bonne celle là): la benjamine du troupeau a fait son veau toute seule cette nuit en s'isolant derrière une haie. Encore une femelle, marquée aussitôt par Philippe pendant que je tenais la mère à distance.comme une lettre à la poste

Enfin je ne résiste pas à mettre quelques belles photos de notre troupeau un matin d'automne calme...Magnifique, hein!!!La dernière à véler?